©2019 by Climate Sentinels.

NOS RECHERCHES SCIENTIFIQUES

Nous objectifs scientifiques sont divisés en deux parties : étudier la déposition du noir de carbone sur la neige et la glace, et valider des données satellitaires.

LE NOIR DE CARBONE

Un contributeur majeur au changement climatique

LE NOIR DE CARBONE, C'EST QUOI ?

Le noir de carbone (ou black carbon en anglais), est le résultat de la combustion incomplète des énergies fossiles et de la biomasse. Les moteurs diesel et pétrole, les usines à charbon ou les feux de forêt sont parmi les plus grandes sources de noir de carbone. Sa couleur lui confère la capacite à absorber le rayonnement solaire.

Carbon_black.jpg
Carbon_Glacier_21106.JPG

LES IMPACTS DU NOIR DE CARBONE

A cause de sa couleur noire, le noir de carbone peut réchauffer l’atmosphère. Quand les fines particules sont suspendues dans l’air, elles absorbent le rayonnement solaire et modifient la formation des nuages et les taux de précipitation.

Une fois déposées sur le sol, en particulier sur des surfaces de couleurs claires telles que la neige et la glace, le noir de carbone peut la aussi produire de la chaleur, et faire fondre la neige et la glace.

Des études récentes ont montre que le noir de carbone cause 30% du réchauffement actuel dans l’Arctique. Il affecte la neige, la glace, la banquise, les calottes et inlandsis.

 

Notre expédition vise justement à prélever des échantillons de neige pour mesurer la quantité de noir de carbone qui s’y trouve. En nous déplaçant en skis, nous évitons une sur contamination des sites.

VALIDATION DES DONNEES SATELLITAIRES

ICESAT2

Le satellite de la NASA IceSat2, lance dans l’Espace en Septembre 2018 va mesurer les changements d’altitude de notre planète à grands coups d’impulsions laser, ou plus exactement 10000 impulsions par seconde !

 

Ce satellite va nous apporter de nouvelles données sur l’évolution des glaciers, de la banquise et des inlandsis.

 

Une fois sur le terrain, nous allons mesurer l’épaisseur de la neige à l’aide de sondes. Cela permettra de calibrer le satellite et d’avoir des données encore plus précises sur les changements à la surface de notre planète.

icesat2-hqprint.jpg

Des questions? Un commentaire ?